Oui, notre action est légitimée.

Nous ne reviendrons pas sur les bonnes raisons qui ont amené 49 délégués à faire une demande d’Assemblée Générale Extraordinaire dans le but d’anticiper la date présumée des élections fédérales. A l’évidence, il fallait tout mettre en œuvre pour retrouver au plus vite la sérénité indispensable au redressement de notre sport, essayer avant le 22 septembre dernier de convaincre les membres du comité directeur puis, ensuite, utiliser l’article 13, seul recours possible pour protester contre une position obstinée de l’exécutif fédéral.

Face au refus du bureau d’entendre le message envoyé par plus de 60% de la base électorale de l’AG mais aussi de respecter nos statuts et le jeu de la démocratie, nous avons saisi la conférence des conciliateurs du CNOSF qui vient de rendre ses préconisations.

Conclusion des conciliateurs : nous étions en droit de demander la convocation d’une Assemblée et la F.F.E. doit avancer au maximum la prochaine Assemblée Générale élective faute de quoi elle devra s’en justifier.

La conciliation a permis de démontrer que  la procédure a été bloquée arbitrairement durant 2 mois, à coup de manœuvres grossières pour refuser d’admettre l’évidence (copies déclarées douteuses, de même que la signature d’un président de ligue ou encore originaux non parvenus).

De plus, les conciliateurs soulignent l’imbroglio de la situation présente.

Nous disposons  en effet aujourd’hui de 3 types de délégués :

– des délégués élus en 2008 et reconduits le temps de la mise en place de la réforme électorale (légitimes) ;

– des délégués élus en 2012 selon les anciens statuts (sans légitimité sauf ceux qui étaient déjà délégués en 2008) ;

– des délégués élus en 2012 selon les nouveaux statuts (sans légitimité sauf ceux qui étaient déjà délégués en 2008).

Au final, ce sont  les signatures des 31 délégués anciennement élus qui ont été validées, permettant de respecter les prérequis de l’article 13.

Mais comment envisager une AG sans les « nouveaux délégués » ?

Selon nos statuts et notre Règlement Intérieur qui sont  un véritable « bazar”, de l’aveu même d’experts des plus compétents, les délégués élus depuis le 16 juin dernier n’ont aucune légitimité. Elle reviendrait en partie à des délégués retirés de la vie fédérale, des délégués non  licenciés, des délégués évincés des responsabilités au sein de leur Ligue! Il n’en est pas question.

Entre les premières élections de Ligue en juin dernier et le 16 mars 2013, il existe donc une phase complexe transitoire de 9 mois où règne une grande confusion statutaire. Ce  n’est pas acceptable et cela devra donner lieu, si nous sommes élus, à une nouvelle rédaction plus cohérente et plus respectueuse de la démocratie.

Les nouveaux Présidents  de Ligue élus sont reconnus puisqu’ils sont invités au Comité Directeur fédéral, les Ligues fonctionnent grâce, pour certaines, à de nouvelles équipes dirigeantes mais les « nouveaux délégués » n’ont pas encore la possibilité de s’exprimer .

Ceci dit, nous devons nous adapter. Telle est la règle aujourd’hui …

Cependant, ce qui semblait judicieux le 1er octobre ne l’est plus vraiment en cette fin d’année. Il faut être raisonnable, et savoir prendre ses responsabilités.

Depuis l’été, toute la stratégie de l’exécutif actuel n’a eu pour objectif que de  gagner du  temps afin de se rapprocher des échéances décidées dès le printemps dernier, au mépris de l’attente d’une grande majorité des escrimeurs et nous  amener à l’impasse calendaire actuelle. Tout ceci sans doute pour faire campagne comme cela a été annoncé lors du dernier Comité Directeur fédéral et tenter de regagner la confiance qui fait aujourd’hui défaut à cette équipe sortante.

Dès lors, si la FFE fait un geste significatif pour répondre aux préconisations des conciliateurs, nous serions confortés dans notre intention de ne pas donner suite à notre démarche.

Nous avons le sentiment d’avoir activé tous les leviers pour sortir au plus vite de cette impasse dans l’unique but de servir l’intérêt général de notre   sport et remettre en marche notre Fédération sans clivage ni intérêts personnels.

Tout cela n’aura pas été vain. En effet, en 2 mois, cette initiative collective nous a conforté dans la qualité de tous ceux qui œuvrent à nos côtés pour faire progresser notre Fédération, nous avons aussi pu créer de nouveaux liens et entamé un véritable travail d’équipe.

En attendant sans  trop croire à une réponse favorable de la Fédération concernant une nouvelle date d’Assemblée élective conformément aux recommandations des conciliateurs, nous abordons  ces prochaines semaines avec beaucoup d’enthousiasme. Vous êtes de plus en plus nombreux à partager notre vision ce qui nous rend plus déterminés que jamais. A très bientôt.

Publicités

A propos ffe2012

dirigeant escrime passion
Cet article a été publié dans Conciliation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s