La réforme électorale en question

La FFE , à l’instar de beaucoup d’autres fédérations sportives, a initié une réflexion à propos des modalités d’élections des instances qui la gouvernent .

Actuellement, il faut se référer aux articles 10 à 17 des statuts qui prévalent depuis plusieurs années .

L’élection des membres du comité directeur est un scrutin uninominal majoritaire à deux tours , et les votants sont de grands électeurs issus des Ligues  . Ce mode de scrutin indirect s’apparente à celui des élections sénatoriales  .

Beaucoup s’accordent à considérer cette situation peu lisible , source d’éviction  de nombreux talents dont l’escrime à besoin, et aujourd’hui dépassée .

La prochaine assemblée générale de la FFE, en mai prochain , devra statuer sur de nouvelles orientations et modifications statutaires .

Qu »elles qu’en soient les modalités , il  importe que cette réforme permette plus de lisiblité , de transparence et une meilleure prise en compte des aspirations des escrimeurs par une présentation des programmes et des équipes .

C’est à ce prix qu’il sera possible de conduire une nouvelle gouvernance .

La commission ad’hoc  a proposé un scrutin de liste, cette option constitue une véritable avancée.

Catherine Defoligny

Aix en Provence

Publicités

A propos ffe2012

dirigeant escrime passion
Cet article, publié dans Réforme électorale, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s